Championnat national 2019


Le Championnat national de tir 2019 s'est déroulé en banlieue de Toronto au centre de tir ayant accueilli les Jeux Panaméricains en 2015. Cette compétition est la seconde et dernière phase de sélection pour l'équipe canadienne 2020.


Crédit photo : Worlds Architects

i'm back.


Cela fait maintenant 13 ans que j'ai débuté le tir de précision compétitif. L'année dernière a été un gros turning point. Le national 2018 a été le début d'une année de nouveautés qui aura mené à mes meilleurs résultats ever.



Nouvelle carabine, nouvelle veste et nouveaux pantalons de tir : je suis repartie à neuf. Je voulais laisser tout derrière et me concentrer à créer de nouveaux repères et de nouveaux réflexes.


J'ai augmenté de plus de 10 points ma moyenne. J'ai battu à de nombreuses reprises mon record personnel, étant maintenant de 624.8. Il y a un an, jamais je n'aurais cru ce résultat possible. Maintenant, je vise 628 d'ici la fin de la saison 2020.


Mais au delà des résultats, j'ai retrouvé ma confiance et mon envie de gagner.



Game on.


JOUR 1 | LA ROUTE


Habiter à Québec et avoir une compétition au nord de Toronto, c'est être assez loin pour justifier un aller-retour en avion et assez près pour se dire que ça serait bien moins cher en voiture. J'ai donc été économe (ça m'arrive) et pris mon Mazda 3 (2e du nom, car j'ai planté l'autre aux États-Unis...) et fait 10 heures de route.


En arrivant au AirBnb, j'ai découvert que je suis une chochotte assumée. Ayant lu juste avant qu'un ancien locataire de la maison a fait face à face avec un inconnu dans la chambre au milieu de la nuit, j'vous confirme que mon moumoune-mode était activé sur un moyen temps.


J'ai donc pris mon cellulaire, fait un appel vidéo avec mon chum et découvert une maison de riche dont le propriétaire n'a clairement jamais été dans les Cadets (jugez le par vous-même...).




JOUR 2 | MATCH D'ÉQUIPE


C'est la première année que la compétition en équipe fait partie officiellement du programme du Championnat national. Comme elle était juste avant l'entrainement officiel, j'ai considéré ce match comme mon entraînement préparatoire.


Le concept est simple : une femme et un homme tirant chacun 40 coups en un temps limite de 50 minutes. Les 5 meilleurs équipes prennent part à une finale par élimination durant laquelle le tireur A de l'équipe doit toujours tirer avant le tireur B.


Cela veut donc dire que peu importe le temps restant pour tirer, si le tireur A n'a pas tiré, le tireur B doit attendre. C'est donc un bon défi pour celui/celle qui attends de pouvoir finir sa séquence.


Durant la qualification, mon partenaire Gregory Sych et moi avons pris la 2e place. En finale, ça n'a pas été glorieux mais nous avons tout de même remporté la médaille de bronze!




JOUR 3 | MATCH INDIVIDUEL #1


La compétition individuelle comporte deux matchs de 60 coups tirés en un maximum de 1h15. Au terme des 2 matchs, les 8 meilleur(e)s athlètes participent à la finale.


Mon premier match s'est déroulé selon mes attentes. C'était pour moi un record personnel en compétition nationale en plus de détenir le plus haut résultat chez les femmes et chez les hommes de la journée. (Note : les compétitions ne sont pas mixtes).



JOUR 4 | MATCH INDIVIDUEL #2 + finales


Je passe des centaines d'heures par année à m’entraîner au tir. L'objectif n'est pas seulement de pouvoir atteindre le centre de la cible le plus précisément possible à de nombreuses reprises.


Le gain est bien plus grand que cela.


Le tir m'apporte une meilleure gestion de ma tête, de mon stress et un meilleur contrôle de moi-même. Il perfectionne ma capacité de concentration sur de longues périodes de temps. Le tir m'impose une routine et une rigueur dans la gestion de mon quotidien. Le tir me fait gagner de la confiance en moi. Le tir m'a fait découvrir une tonne de pays, une tonne de gens qui m'ont apporté énormément dans plusieurs aspects de ma vie. Le tir m'a appris bien plus que juste pointer une arme vers une cible et appuyer sur la trigger.


Quand j'ai déposé ma carabine au terme de mon 2e match et que j'ai vu que j'étais 1ere au classement, c'était comme si les 600 tonnes sur mes épaules venaient tout juste de s'envoler.


Mission accomplie.


Je pourrais écrire un roman sur tout ce qui s'est passé dans ma tête à ce moment-là. Mais je peux le résumer en un seul mot : bonheur.



Les finales, c'est la meilleure partie de la compétition. C'est là que la gestion du stress est notre meilleure arme.


Les 8 meilleur(e)s athlètes tirent 2 séries de 5 coups en un temps limite de 5 minutes. Après cela, ce sont 14 coups individuels en 50 secondes maximum. Après chaque 2 coups, une personne est éliminée.


J'ai pu complété la totalité des 24 coups sans être éliminée et j'ai obtenu la médaille d'argent.



J'ai aussi eu une entrevue pour CTV Barrie, en anglais. Mon p'tit accent du Québec a probablement été remarqué, mais c'était plaisant !




Merci à tout ceux et celles qui ont contribué à mon succès. Vous êtes plusieurs à avoir un impact, chacun à votre façon. Je l'apprécie énormément.


Maintenant, place à une semaine en Espagne grâce à mon boulot (vous êtes tous jaloux et vous avez totalement raison de l'être).


Puis au retour, l'entraînement reprends! Il ne reste que 3 ans avant le début du processus de sélection pour les Jeux Olympiques de 2024 !

AUDREY-ANNE DÉRY

ATHLÈTE EN TIR À LA CARABINE OLYMPIQUE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon