Objectif : rêver

Non, ça ne parle pas de tir. C'est bien plus que ça.


Depuis cette semaine, on voit passer sur les médias sociaux ce thème là à plusieurs reprises.  #LeSuicideFautEnParler

Chaque jour, 3 Québécois s'enlèvent la vie. 3 humains en quête de sens qui auraient pu continuer leur chemin et accomplir de belles choses si quelque chose les avait accrocher à la vie, au présent ainsi qu'à l'espoir que le meilleur reste à venir.




C'est un sujet très complexe et souvent trop tabou. Peut-être même trop tabou pour que je l'aborde directement, justement.


Ayant été en lien direct avec des jeunes de 12-18 ans durant plusieurs années grâce au Programme des Cadets du Canada, je vois à quel point parfois, tout ce qui manque à un individu pour s'épanouir, c'est de s'accrocher à un but, un objectif ; un rêve. C'est la base d'une fondation solide qui influencera tout le reste.


Le chemin qui nous mène aux réussites créent nos plus beaux souvenirs. La destination n'est un prétexte pour emprunter les plus belles routes avec un nombre inimaginable de détours, de montagnes russes et de sommets à couper le souffle.


Osez découvrir l'inconnu. Osez rêver.


Fixez vous des objectifs. À court, moyen ainsi qu'à long terme. Des simples, des fous, des ambitieux. Mais surtout, ayez un plan pour les accomplir. Soyez prêts à accomplir les étapes nécessaires. Prennez plaisir à franchir chacunes de celles-ci, profitez du moment présent et de ce que vous vivez tout au long de ces réalisations. Que ce soit d'aller aux Jeux Olympiques ou que ce soit de réussir un cube rubique une fois pour toute ( quoi que ça, ça risque de vous rendre fâchée plus qu'autre chose.. ), remplissez votre vie d'aventures et de défis. N'hésitez pas devant l'inconnu. Foncez, ayez confiance en l'avenir, mais surtout ayez confiance en vous même.


Le bonheur, c'est la facilité d'adaptation aux changements.


Des échecs, il y en aura. Plusieurs. Des mauvaises journées, des bad lucks, des erreurs. Et alors ? On modifie le plan, et life goes on. Même dans les pires histoires il y a quelque chose qu'on apprendra qui nous sera utile à un moment ou à un autre. Il faut  s'accroupir pour pouvoir sauter plus haut. Vous êtes la seule personne qui a une réelle influence sur votre présent. Le changement n'est pas mauvais ; il ouvre la porte à une multitudes de nouvelles possibilités.


Keep it simple.


Il faut apprécier les bonheurs au quotidien. Un bon petit café, une balade en forêt, une ride de char, un snapchat beaucoup trop drôle qui ne faut absoluement pas que ton ami screenshot, un p'tit sourire tellement contagieux, une série de trois lumières verte à l'heure de pointe, du nutella en spécial, un souper entre amis, un p'tit dessin dans la neige sur la voiture de quelqu'un que vous aimez, un p'tit bravo pour notre bon boulot, des éclats de rire parce que vous avez fait croire à votre coloc que le beurre, c'était du fromage... N'attendez pas que quelque chose d'extraordinaire arrive. Créez vos p'tits moments de bonheur, un à la fois.

C'est pour ça que 10 ans plus tard, ma passion est toujours là. Parce qu'elle m'a permis de bâtir les plus beaux souvenirs et a mis sur mon chemin des personnes extraordinaires. Les hauts, les bas, tout m'a permis de devenir celle que je suis aujourd'hui.


Dream on.

AUDREY-ANNE DÉRY

ATHLÈTE EN TIR À LA CARABINE OLYMPIQUE

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon